Toyota-Auris.jpg

Toyota Auris, Relooking d’une référence

Quand on pense hybride, on pense Toyota. Même si beaucoup d’autres marques proposent désormais cette technologie, l’Auris reste la seule dans sa catégorie à se recharger tout simplement en roulant. Compacte, familiale et grand public.

LOOK C’est l’évolution la plus visible mais c’est aussi la principale. Toyota a jugé nécessaire de revoir le design de l’Auris qui avait déjà été totalement remanié en 2013. La silhouette reste globalement identique, élégante et équilibrée, mais elle est affinée par une foule de détails. Le plus marquant est la face avant. La calandre à deux barres qui se relevaient en V jusqu’aux phares, est désormais plus horizontale avec un logo de la marque intégré dans le chrome. Etroite, elle permet à l’Auris d’afficher une “signature” plus marquée avec des phares à led. Ce qui est aujourd’hui incontournable pour tenir son rang dans sa catégorie où les marques travaillent tout particulièrement cet aspect.

 
ÉQUIPEMENTS C’est l’autre aspect où l’Auris se met au goût du jour. Le plus marquant : un système global de sécurité, le Toyota Safety Sense, est désormais proposé en option. Un laser et une caméra détectent les obstacles à l’avant et l’Auris peut s’arrêter automatiquement jusqu’à 30 km/h pour éviter la collision frontale. Jusqu’à 80 km/h, elle ralentira suffisamment pour réduire la force de l’impact. L’objectif est de palier une éventuelle distraction de son conducteur. Le même système alerte le conducteur d’un franchissement de ligne. Autres fonctions : la lecture des panneaux de signalisation en temps réel avec affichage sur le tableau de bord, et l’extinction des grands phares quand on croise d’autres voitures. Rien de révolutionnaire mais là encore indispensable pour rester dans le coup. 
 
MOTEUR L’atout de cette Auris, c’est bien sûr son système hybride. De pionnier, il est devenu une référence. En effet, il conserve ses caractéristiques originelles c’est-à-dire la capacité de rouler tout électrique pendant environ 5 km et jusqu’à 50 km/h grâce à son moteur électrique. Au-delà, ce moteur électrique va soulager le moteur essence pour limiter sa consommation ou ajouter sa propre puissance pour booster ses performances. Ce qu’on retrouve dans les modes disponibles : EV (Electric Vehicle), Eco (Eco Conduite) ou PWR (Power). Ce moteur est déjà passé à 136ch de puissance cumulée et c’était nécessaire. De quoi lui offrir des accélérations et des reprises tout à fait correctes. En plus, comme il ne s’agit pas d’une boîte automatique classique, mais d’un convertisseur, ce surcroît de puissance évite au moteur de monter dans les tours à la moindre sollicitation. L’Auris se recharge toujours toute seule en roulant, lors des décélérations et des freinages. Du coup, Toyota axe sa communication sur la simplicité de ce système.
 
COMPORTEMENT ROUTIER Le poids des batteries sur l’essieu arrière ne modifi e pas sensiblement la tenue de route de l’Auris. Il la rendrait presque plus neutre. Globalement, on reste à un bon niveau.
 
CONFORT Le conducteur et ses passagers sont correctement accueillis. À savoir : les selleries peuvent faire varier la perception du confort. Bien choisir selon qu’on recherche plus ou moins de fermeté. Côté coffre, les batteries sont mieux intégrées depuis cette nouvelle génération avec un plancher plat qui cache un second bac pour de petits objets. Une version break, la Touring, est également proposée en hybride mais aussi simplement en diesel ou essence. Plus longue de 26,5 cm, elle offre un coffre de 530l, presque 50 % de plus que la version berline.
 
BILAN En l’absence d’hybride low-cost, l’Auris reste le modèle fi nancièrement le plus accessible de sa catégorie tout en offrant les performances et les équipements qu’on attend d’une voiture polyvalente en 2015.
 
Fiche technique :
Toyota Auris Hybride. Puissance cumulée : 136ch, 0 à 100 km/h : 10,9 sec, Vitesse maxi : 180 km/h, Conso : 3,5l-3,9l, CO2 : 76-91g/km, Lxlxh: 4,33x1,76x1,46m, Coffre : 360l. Tarif : à partir de 24 950 euros