test
ARTELEC-670-DECCITY.jpg

Que valent vraiment les scooters électriques ?

Du petit fabriquant français au géant allemand, tout le monde ou presque se met aux deux-roues électriques. Mag2 Lyon en a sélectionné 4 pour un test sans concession. Par Eric Soudan

ARTELEC 670 D’ECCITY (125 cm3)

Le-Artelec-670.jpgInstallée à Grasse dans les Alpes Maritimes, Eccity Motocycles conçoit et commercialise des scooters électriques équivalents 125cc depuis 2011. Coté look, c’est plutôt sympa. Dérivé d’un scooter grec dont il a gardé une bonne partie de la carrosserie, l’Artelec 670 possède un coffre sous la selle, un plancher plat et des repose-pieds rétractables pour le passager. L’autonomie prévue est d’environ 100 km, ce qui est plutôt bien dans cette catégorie et la batterie Lithium Ion est prévue pour fonctionner sur 500 charges complètes soit au moins 50 000 km. La prise en main de ce scooter de petit gabarit ne se fait pas rapidement. Il faut s’habituer au fait que le moteur coupe dès que l’on effleure la poignée de frein, ce qui est assez déstabilisant pour un habitué des deux roues classiques. Passé ce petit moment d’adaptation on est surpris par le moteur situé dans la roue arrière. Il est vif et procure des accélérations dans la norme de cet équivalent 125 cm3. Les départs aux feux tricolores permettent de s’extraire rapidement du flot des voitures et de maintenir une petite avance sur les grandes avenues lyonnaises. Un petit bout de périf est envisageable mais avec une vitesse maxi de 100 km/h compteur (compteur de vitesse un brin optimiste) mieux vaut ne pas trop traîner autour des camions. La maniabilité est bonne, due aux roues en 13 pouces et à un poids et une largeur contenus. Attention aux commandes comme les clignotants, elles sont mal placées et ne tombent pas naturellement sous les doigts. Au final on est charmés par ce scooter au nom improbable même si quelques détails importants sont à corriger.

ARTELEC 670 D’ECCITY Moteur: 6 000 W, 10 000 W en crête • Batteries: Lithium Ion • Durée de vie: 50 000 km • Chargement: 3 à 8h pour 100 % • Autonomie: de 75 à 120 km suivant conduite • Vitesse maxi: 100 km/h • Poids: 140 kg • Prix: 7 500 euros

TRI’ODE DE VÉLÉANCE (50 cm3)

Le-TriOde-©-Eric-Soudan.jpg

Créé en Paca mais fabriqué en Champagne-Ardennes, ce scoot utilitaire au visage de droïde tout droit sorti de Star-Wars interpelle tout de suite. Son look de triporteur à grandes roues de 16 pouces lui donne un air sympathique au premier coup d’oeil. On comprend aussi qu’on a affaire ici à un utilitaire, tout est pensé pour être pratique. Plateau derrière la selle avec possibilité d’y fixer une caisse de transport, coffre à l’avant entre les roues et surtout une innovation : il ne peut pas tomber à l’arrêt. Son contrôleur d’inclinaison intégré lui permet de se pencher à 35° sans “décrocher”. Bien pratique pour un livreur qui se gare n’importe où. Côté comportement routier c’est un peu surprenant. Même pour un habitué des 3 roues on force un peu pour mettre le Tri’ode dans les courbes, ce qui est peut-être dû à la largeur importante entre les deux roues avant. Il faut être prudent entre les fi les de voitures car cette largeur inhabituelle pour un scooter peut transformer une petite ballade en temps perdu à remplir un constat. La vitesse est limitée à 50 km/h, ce qui est la norme dans cette catégorie 50 cm3 et du coup seul le centre-ville nous est réservé. La batterie au plomb qui équipait notre modèle d’essai est donnée pour 45 km d’autonomie, ce qui peut paraître peu mais pour un véhicule uniquement urbain qui se recharge en un peu plus de deux heures c’est suffisant. Pour le reste c’est plutôt sympa à conduire. À noter que cette catégorie peut se conduire dès 14 ans et aussi sans permis et que vous aurez automatiquement un capital sympathie XXL au guidon de cet engin atypique.

TRI’ODE DE VÉLÉANCE Moteur: 4 000 W. • Batteries: Plomb type AGM • Chargement: 2 à 5h pour 100 % • Autonomie: de 45 km • Vitesse maxi: 50 km/h • Poids: 170 kg • Poids total en charge: 330 kg • Prix: de 6000 à 8000 euros suivant options

E-VIVACITY DE PEUGEOT (50 cm3)

Le-e-Vivacity-de Peugeot-©Eric-Soudan.jpgCe scooter n’est pas nouveau dans la gamme du constructeur, pourtant il gagne largement le match contre ses confrères français. Pour une raison simple, on ne s’improvise pas constructeur de deux roues. Ce sont les années d’expérience, les échecs commerciaux et la diversité d’une gamme qui donnent ce résultat. On est en sécurité sur ce petit scooter, la position est parfaite, les commandes tombent idéalement sous les doigts, le tableau de bord indique les bonnes infos au bon endroit… Un vrai scooter. Le comportement en ville est parfaitement sain et du coup on ne souffre pas trop de la puissance limitée par la catégorie. On a même tendance, à cette modeste vitesse, à prendre les pistes cyclables. Slalomer entre les voitures prises dans les bouchons devient un plaisir, tant ce petit gabarit est agile et vif. On l’adopte immédiatement même si on a plutôt l’habitude de rouler sur des scooters bien plus puissants et bruyants. Les deux coffres cumulent 35 litres de chargement, ce qui est inhabituel sur cette gamme et le plancher plat offre la possibilité de transporter un sac supplémentaire. Mais ce scooter nous a confrontés à une situation ubuesque. À l’entrée du tunnel de la Croix-Rousse, un panneau indique l’interdiction du tunnel routier aux deux-roues de 50 cm3. On se dirige donc vers le nouveau tunnel mode doux, réservé à ce type de transports. Mais on est arrêtés à l’entrée par un agent de la Métropole qui nous interdit l’accès. Quand on lui signale que les bus diesel circulent dans ce tunnel et qu’un scooter électrique y est interdit il nous déclare que c’est la volonté directe de Gérard Collomb de les interdire. En récompense de rouler écolo, on fait donc un détour de plusieurs kilomètres pour aller de Vaise au 6e arrondissement.

E-VIVACITY DE PEUGEOT Moteur: 3 000 W. • Batteries: Lithium Ion (2) • Chargement: 3 à 8h pour 100 % • Autonomie: de 60 km • Vitesse maxi: 50 km/h • Poids: 115 kg • Prix: 4 999 euros

C EVOLUTION PAR BMW (125 cm3)
C-Evolution-de-BMW.jpg
Avec cet engin, les Allemands viennent de placer la barre à un niveau stratosphérique, et pas seulement en terme de prix. Personne en France n’aura les capacités à venir sur leur terrain avant plusieurs années. Ce n’est pas un scooter, c’est une fusée. Ils ont rendu une copie quasi parfaite du premier coup. Prendre le guidon de ce scooter est une expérience pour un motard, et chaque rotation de la poignée d’accélérateur rapproche du bon de commande. Le plus surprenant est qu’il soit classé dans la catégorie des 125 cm3, car il n’a bien sûr rien à voir avec un scooter 125 à essence. Aucun 125 ne passe de 0 à 100 km/h en 6 secondes. Aucun 125 ne tient la route ni ne freine comme ça. L’anti-patinage et l’ABS sont parfaitement au point chez BMW, et ce nouveau scooter profite de toute cette technologie développée sur les motos bavaroises. Quand aux batteries, c’est l’expérience de la voiture BMW i3 qui sert à alimenter le moteur de 11 kw, qui monte à 35 kw en crête ! Pour entrer dans la catégorie, la vitesse a été volontairement bridée à 130 km/h, du coup l’accélération franche voire violente s’arrête à 120 pour se stabiliser à 130. Frustrant mais catégorie 125 oblige. C’est tellement grisant qu’on en oublie de s’attarder sur les détails et l’équipement. Ils sont pourtant nombreux. Poignées chauffantes sur notre modèle d’essai, tableau de bord superbe digne de la NASA, joli coffre sous la selle avec prise USB, fourche inversée, 3 freins à disque avec ABS, look flatteur… Un scooter de mec. La preuve ? Toutes les filles questionnées l’ont trouvé horrible.

C EVOLUTION PAR BMW Moteur: 11 000 W à 35 0000w • Batteries: Lithium Ion • Chargement: 4h pour 100 % • Autonomie: de 100 km Vitesse maxi: 130 km/h • Poids: 260 kg • Prix: 15 400 euros

Article initialement publié dans le Cahier spécial Alternativ'City de Mag2Lyon n°66, mars 2015